• Le-domaine-Chateau-Paradis

Une propriété aux multiples influences

Les premières plantations de vignes sur les terres de Château Paradis datent de -600 avant J-C lorsque les Phocéens se sont implantés à Marseille et y ont introduit cette prodigieuse plante. Par la suite, en -21 avant J-C les Romains décidèrent de bâtir la « Villa Regina » ainsi qu’un établissement agricole Gallo-Romain qui possédait un pressoir à raisin.

Aujourd’hui encore, tout près de la parcelle Paradis, il est possible de retrouver des morceaux de tuiles ou de terre cuite enfouies dans la terre qui témoignent des vestiges de la «Villa Regina ». Les terres de Château Paradis ont été cédées à différents propriétaires les années qui suivirent mais elles ont toujours été liées à la culture du vin.

C’est en 1980 que l’on assiste à la naissance du Château Paradis. Le domaine appartient à Jacques Héon, un franco-allemand passionné de vin et particulièrement par le vin blanc. Il plante alors plusieurs hectares de Sauvignon blanc et de Grenache blanc. En 2003, il cède le vignoble à de nouveaux propriétaires, Philippe et Juliette Deschamps. Ils réhabilitent la bastide originelle, qui auparavant était une ancienne ferme. Par la suite, ils construisent la cave et le chai pour permettre ainsi au domaine de sortir du statut de coopérateur pour devenir propriétaire récoltant. Château Paradis ouvre une nouvelle page de son histoire.

Depuis 2011, c’est la famille Thiéblin qui détient la propriété. Attachés à leurs racines provençales, Xavier et Odile Thieblin ont à cœur de magnifier le domaine et de créer des vins de terroir avec une vraie personnalité. En 2012, ils restructurent le vignoble et acquièrent cinquante hectares de vignes supplémentaires en AOP, appartenant initialement au Château de Fonscolombe.

Une propriété aux multiples influences

Les premières plantations de vignes sur les terres de Château Paradis datent de -600 avant J-C lorsque les Phocéens se sont implantés à Marseille et y ont introduit cette prodigieuse plante. Par la suite, en -21 avant J-C les Romains décidèrent de bâtir la « Villa Regina » ainsi qu’un établissement agricole Gallo-Romain qui possédait un pressoir à raisin.

Aujourd’hui encore, tout près de la parcelle Paradis, il est possible de retrouver des morceaux de tuiles ou de terre cuite enfouies dans la terre qui témoignent des vestiges de la «Villa Regina ». Les terres de Château Paradis ont été cédées à différents propriétaires les années qui suivirent mais elles ont toujours été liées à la culture du vin.

C’est en 1980 que l’on assiste à la naissance du Château Paradis. Le domaine appartient à Jacques Héon, un allemand passionné de vin. En 2003, il cède le vignoble à de nouveaux propriétaires, Philippe et Juliette Deschamps. Ils réhabilitent la bastide originelle, qui auparavant était une ancienne ferme. Par la suite, ils construisent la cave et le chai pour permettre ainsi au domaine de sortir du statut de coopérateur pour devenir propriétaire récoltant. Château Paradis ouvre une nouvelle page de son histoire.

Depuis 2011, c’est la famille Thiéblin qui détient la propriété. Attachés à leurs racines provençales, Xavier et Odile Thieblin ont a cœur de magnifier le domaine et de créer des vins de terroir avec une vraie personnalité. En 2012, ils agrandissent le domaine avec une cinquantaine d’hectares de vignes supplémentaires.

L’appellation Coteaux d’Aix-en-Provence

L’appellation Coteaux d’Aix-en-Provence est l’une des trois appellations des vins de Provence qui se situe la plus à l’ouest. L’aire de l’appellation recouvre plus de 4 100 ha et s’étend de la Durance à la Mer Méditerranée, et de la Vallée du Rhône à l’ouest à la montagne Sainte-Victoire à l’est. Le paysage de cette Provence occidentale est constitué d’une succession de chaînons montagneux calcaires formant les chaînes de la Nerthe, de la Fare, d’Eguilles et de la Trévaresse, des Costes… Les vignes se nichent entre ces chaînons et sur leurs coteaux. Les coteaux d’Aix-en-Provence bénéficient d’un ensoleillement annuel de 2 900 heures et d’un climat méditerranéen influencé par le Mistral.

L’appellation Coteaux d’Aix-en-Provence

L’appellation Coteaux d’Aix-en-Provence est l’une des trois appellations des vins de Provence qui se situe la plus à l’ouest. L’aire de l’appellation recouvre plus de 4 100 ha et s’étend de la Durance à la Mer Méditerranée, et de la Vallée du Rhône à l’ouest à la montagne Sainte-Victoire à l’est. Le paysage de cette Provence occidentale est constitué d’une succession de chaînons montagneux calcaires formant les chaînes de la Nerthe, de la Fare, d’Eguilles et de la Trévaresse, des Costes… Les vignes se nichent entre ces chaînons et sur leurs coteaux. Les coteaux d’Aix-en-Provence bénéficient d’un ensoleillement annuel de 2 900 heures et d’un climat méditerranéen influencé par le Mistral.

Château Paradis se trouve à l’extrême nord de l’appellation, nos vignes s’épanouissent sur les contreforts calcaires nord-est de la chaîne de la Trevaresse et plus bas sur les terrasses de la Durance. Les sols sont majoritairement argilo-calcaire sableux et caillouteux peu profonds sur une roche calcaire affleurante sur certaines parcelles. Notre vignoble profite d’une situation géographique toute particulière : l’influence du mistral venant de la Vallée du Rhône et la fraîcheur descendant des Alpes par la Durance nous permettent de bénéficier d’un climat méditerranéen ensoleillé, sec et chaud. Cet ensemble sol-climat donne naissance à des vins rosés et blancs fins, équilibrés, frais, fruités et minéraux. Les rouges sont structurés, puissants, fins et fruités.

Un terroir d’exception

Un terroir d’exception

Château Paradis se trouve à l’extrême nord de l’appellation, nos vignes s’épanouissent sur les contreforts calcaires nord-est de la chaîne de la Trevaresse et plus bas sur les terrasses de la Durance. Les sols sont majoritairement argilo-calcaire sableux et caillouteux peu profonds sur une roche calcaire affleurante sur certaines parcelles. Notre vignoble profite d’une situation géographique toute particulière : l’influence du mistral venant de la Vallée du Rhône et la fraîcheur descendant des Alpes par la Durance nous permet de bénéficier d’un climat méditerranéen ensoleillé, sec et chaud. Cet ensemble sol-climat donne naissance à des vins rosés et blancs fins, équilibrés, frais, fruités et minéraux. Les rouges sont structurés, puissants, fins et fruités.

Le reflet de notre savoir-faire

Fûts Château Paradis

A travers nos vins nous souhaitons avant tout représenter notre identité et vous présenter l’âme de notre terroir. Tout est ainsi fait pour mettre en avant les caractéristiques propres de notre terroir et des différentes variétés de vignes qui y sont implantées. La passion qui anime notre équipe en vigne permet de vendanger à bonne maturité des raisins dont le potentiel ne demande qu’à s’exprimer en cave lors des vinifications. C’est dans le respect de ce travail qu’accompagnés par Michel Tardieu et Philippe Cambie nous vous proposons des vins de terroir identitaires, fruits de toutes nos attentions. A la recherche d’une viticulture durable, nous avons adopté une culture raisonnée de la vigne. Nos sols sont soigneusement entretenus pour dynamiser la vie microbienne. Les pratiques vigneronnes mises en œuvre sont réalisées avec exigence et minutie pour obtenir des raisins de qualité.

Le reflet de notre savoir-faire

Fûts Château Paradis

A travers nos vins nous souhaitons avant tout représenter notre identité et vous présenter l’âme de notre terroir. Tout est ainsi fait pour mettre en avant les caractéristiques propres de notre terroir et des différentes variétés de vignes qui y sont implantées. La passion qui anime notre équipe en vigne permet de vendanger à bonne maturité des raisins dont le potentiel ne demande qu’à s’exprimer en cave lors des vinifications. C’est dans le respect de ce travail qu’accompagnés par Michel Tardieu et Philippe Cambie nous vous proposons des vins de terroir identitaires, fruits de toutes nos attentions. A la recherche d’une viticulture durable, nous avons adopté une culture raisonnée de la vigne. Nos sols sont soigneusement entretenus pour dynamiser la vie microbienne. Les pratiques vigneronnes mises en œuvre sont réalisées avec exigence et minutie pour obtenir des raisins de qualité.

80

hectares de vignes

400 000

bouteilles

30 %

rouge

60 %

rosé

10 %

blanc

80

hectares de vignes

400 000

bouteilles

30 %

rouge

60 %

rosé

10 %

blanc